mercredi 25 décembre 2013

Winter thoughts

Un long silence, toute une saison.  Pardon de n'avoir pas répondu à vos gentils mots et de n'avoir donné aucune nouvelle.  L'envie me prenait,  de temps en temps, de renouer le contact, mais je rencontrais une sorte de blocage, un "à quoi bon?", une grande lassitude face à la pratique du blogage - s'exposer ainsi, pourquoi?  Beaucoup de désillusions, cet automne, quelques petites trahisons, j'ai ressenti le besoin de me protéger.  Plusieurs personnes qui étaient importantes pour moi m'ont déçue, m'ont lâchée au moment où j'aurais eu besoin de leur soutien.  J'en ai sans doute conçu une méfiance généralisée, un repli. 
Et puis quand j'étais prise par la tentation de revenir ici, je me rendais compte qu'au fond je ne faisais plus que me répéter.  Les mêmes questions, les mêmes plaintes, les mêmes soucis, à des échelles différentes, certes, mais quand même l'impression de tourner en rond.
Je ne sais ce que deviendra cet espace, qui m'a été si accueillant et qui m'a portée pendant des années.  Je ne ferme pas la porte, ne serait-ce que parce que vous y passez encore de temps en temps. 
A plus tard, donc.

mercredi 4 septembre 2013

I don't think you should


Forget about me so quickly.
Leave my messages unanswered.
Retreat in the distance.
Coward!
I don't think you should - and I didn't think you would, I am so naive.

It will pass, no matter.  I am already half way there.  It will pass.  Nevertheless, I don't think you should.


samedi 27 juillet 2013

Bonheur d'été - 5


Mon village. Mes racines.  Le rythme lent de l'été.  Ne presque rien faire, avec bonheur.

Bonheur d'été - 4

Passage en coup de vent.  Entre deux avions, mangé des crêpes et dormi.  Mais quand même, quand même, retrouver Paris...

lundi 15 juillet 2013

Bonheur d'été - 3









La piscine ... Pour la première fois hier.  Je n'ai pas fait grand chose depuis un mois.  Ah - oui, j'ai déménagé.  C'est peu de dire que ça m'a pris tout mon temps.  Et je n'ai pas fini...

Bonheur d'été - 2

J'ai joué à la fermière pendant une semaine, je me suis occupée des poules et du jardin de l'école. Et je me suis régalée de la générosité des unes et de l'autre!

Je suis un peu à la bourre dans mes "Bonheur d'été", du coup je vais vous en faire deux à la suite.  Etre privée de connexion internet pendant presque 10 jours a été compliqué - et m'a fait prendre conscience que je suis, moi aussi, un peu trop accro!